La noisette de terre, une plante sauvage au bulbe comestible

Crédit photo : CC Andy Underscore

Plus connu sous les noms de noisette et châtaigne de terre, le conopodium majus ou conopode dénudé est loin d’être la plante comestible ultime. En effet, seul son bulbe se mange et la plante présente un risque de confusion non négligeable avec la ciguë connue pour sa toxicité. Mais, pour les gourmands férus de botanique, son goût marqué de noisette à un caractère incomparable.

Description de la noisette de terre

La noisette de terre mesure de 20 à 40 cm et présente une tige cannelée. Mais c’est surtout sa racine, un bulbe comestible de 1 à 2 cm de diamètre, profondément enterré et à la chaire blanche, qui est le centre de toutes les attentions. Pour les déguster, il faut les récolter de septembre jusqu’à la floraison. Les feuilles, absentes à la base de la plante, sont très découpées – à la manière des fanes de carotte – et disparaissent lorsque la plante fleurie. Cette disparition vaut d’ailleurs au conopodium majus l’appellation très répandue de conopode dénudé. Fleurissant de mai à juillet, ses fleurs blanches en ombelles de 5 à 7 cm de diamètre rappellent le look de la grande ciguë : une plante éminemment toxique dont l’ingestion peut provoquer des troubles digestifs, des vertiges voire des convulsions.

Lieu de cueillette

Il est possible de croiser la noisette de terre depuis le nord de l’Europe jusqu’à l’Afrique du Nord. On la trouve généralement dans les bois clairsemés et les clairières, mais aussi en lisière ou dans les chemins de forêt. Vous l’aurez compris, cette plante aime la mi-ombre et une certaine fraîcheur. Par ailleurs, la noisette de terre a très clairement une préférence pour les sols acides et légers.

Classification du conopode dénudé

  • Ordre : Apiales
  • Famille : Apiaceae
  • Genre : Conopodium
  • Nom botanique : Conopodium majus
  • Autres noms  : Conopode majeur, conopode dénudé, grand conopode, noix de terre, châtaigne de terre, gernotte, abernotte, jarnotte, genotte…

Parties comestibles de la noisette de terre

Seul le bulbe de la noisette de terre est comestible et se mange cru ou poêlé. Selon certains, il aurait des vertus apaisantes pour les aigreurs d’estomac.

Avertissement

Identifier cette plante au premier coup d’œil nécessite une certaine expertise. Et, au regard des risques de confusion avec la grande ciguë, nous vous invitons vivement à la plus grande vigilance. Nous vous conseillons même de ne pas la ramasser sans être accompagnés d’un connaisseur et ce jusqu’à ce que vous deveniez, à votre tour, un vrai spécialiste de la noisette de terre. Pour ainsi dire, la balance bénéfices-dangers penche très clairement du côté risques pour les néophytes.