Le baluchithère, un géant disparu

par | Mai 10, 2020 | Nature | 0 commentaires

Lagertha vous plonge dans la profonde préhistoire pour vous présenter des mammifères incroyables n’ayant pas réussi à assurer leur survie. Nous vous proposons de découvrir le baluchithère.

Définition du baluchithère

Le baluchithère est un mammifère disparu, ayant habité la région du Baloutchistan, située dans le Pakistan actuel il y a 20 ou 30 millions d’années. Croisement entre un rhinocéros et une girafe, selon le paléonthologue Pierre-Olivier Antoine, il est le plus grand mammifère jamais recensé sur cette planète. Voyons plutôt ses caractéristiques :

  • Hauteur : 4,9m
  • Longueur : 7,4m
  • Poids : 16 tonnes
  • Taille du crâne : 1,4m
  • Âge moyen : 80 ans

A titre comparatif, un rhinocéros ne pèse « que » 3 tonnes. Un bébé baluchithère, dans ses premiers jours, pèse autour de 250kg, ce qui donne une idée de l’immensité de cet animal.

squelette baluchitere

Comment vivait le baluchithère ?

On sait désormais que le baluchithère habitait l’actuel Pakistan, mais aussi différentes régions de l’Asie centrale et l’Anatolie, comme l’ont prouvé de récentes recherches. On sait finalement encore peu de choses sur cette espèce disparue. Si sa physionomie fait nettement penser à un lignage direct avec les rhinocérotidae, le baluchithère fonctionnait comme une girafe. Doté d’un très long cou, il pouvait se nourrir des feuilles directement dans les arbres.

Ses besoins étaient très grands car il n’est pas un ruminant et nécessite un apport nutritif extrêmement grand, ce pourquoi le baluchithère se déplaçait souvent à la recherche de nouvelles sources. Ce mammifère, comme le rhinocéros, avait besoin de s’immerger dans l’eau pour rafraîchir, sa forte corpulence demandant plus d’efforts pour évacuer la chaleur. Il semble que même son plus grand concurrent dans le règne animal, le crocodile, n’ait jamais pu le menacer, ni même les nouveaux-nés. Pour éviter la consanguinité, les baluchithères se regroupaient en grand nombre sur un même territoire.

 

Pourquoi le baluchithère a-t-il disparu ?

Le baluchithère n’a pas réussi à s’adapter aux rigueurs du climat et, migrant toujours plus loin vers l’Est à la recherche de forêts verdoyantes, il ait causé sa propre perte en liquidant tout son stock de nourriture. Il faut aussi noter qu’un autre critère a pu favoriser le déséquilibre démographique des baluchithères : l’extrême lenteur de sa reproduction. La durée de gestation d’une femelle dépassait les deux ans !

Les découvertes récentes sur le sujet

Le musée de paléonthologie Orlov, à Moscou, dispose du seul squelette complet d’un baluchithère. Les os ont été retrouvés au Kazakhstan. En Géorgie, depuis cinquante ans, les chercheurs font d’importantes fouilles. On a par exemple retrouvé une dent inférieure de baluchithère. Il apparaît que l’animal à qui appartenait cette dent n’a pu grandir faute de nourriture et d’eau. Les mêmes conclusions ont été tirées sur les squelettes retrouvés en Asie, qui ont disparu à la même époque. Ce qui signifie que des conditions climatiques bouleversantes se sont abattues sur la Terre et mis en péril la subsistance de l’espèce.

« C’est la plus grande espèce de mammifères jamais connue, et pourtant ils étaient très vulnérables. Ils se sont éteints sans descendants », déclarait Pierre-Olivier Antoine aux journalistes de France Télévisions.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.