Avec une lame de 6,5 mm d’épaisseur, un acier carbone 1095 et une dureté de 57 HRC, le Model 5 d’Esee s’impose comme l’un des couteaux outdoor les plus solides du marché. Une vraie bête qui en impose. Le couteau de survie par excellence. Et, avec son amplitude de 27,5 cm et ses 435 g, ce buffle résiste à tous les coups. La preuve : il est garanti à vie ! Pour voir la page produit et le prix d’achat en ligne du Esee 5 cliquez ici.

Un couteau qu’on ne craint pas d’abîmer

L’acier carbone, avec sa structure plus fine que l’inox, offre des tranchants incomparables et un affûtage plus aisé. Son problème, c’est qu’il rouille, qu’il demande un sacré entretien En théorie tout du moins. Parce que l’Esee 5 dispose, en plus de son acier enrichi à 0,95 % de carbone, d’un revêtement poudré, sacrément durable, qui lui permet d’esquiver l’oxydation. Stylé d’avoir les avantages sans les inconvénients.

>> Pour choisir l’acier de votre couteau, lire cet article <<

Mais, ce qu’il faut regarder des plus près, ce sont ses mensurations. Sa lame de 6,5 mm d’épaisseur, l’ensemble à 435 g, dégage un sentiment de solidité. Et destine ce couteau à toutes les missions. Le camp, la survie, le tactique. Autant vous dire que vous pouvez enchaîner les frappes à la volée, le bâtonnage et autres gros œuvres : votre couteau Esee 5 ne devrait pas broncher. Vous y associez une coupe rasoir et on aurait presque l’impression d’avoir à faire au couteau parfait. Presque…

En fait, il a quelques défauts. Pas des moindres. La polyvalence de cette lame est aussi, d’un certaine manière, son talon d’Achille. Si elle fait tout bien, elle ne fait rien à la perfection. Par ailleurs, son manche, assez massif, ne favorise pas une prise optimale pour les petites mains. Le poids général, bien que l’équilibre d’ensemble soit excellent, fatigue à la longue. Alors, si la poignée et la masse de l’Esee 5 vous rebute, l’Esee 6 – plus léger, plus grand, plus typé pour le bushcraft – voire l’Esee 4 devraient faire votre bonheur.

>> Esee 5 ou Esee 6 : consultez notre article sur le couteau Esee 6 <<

Un manche en micarta des plus robustes

A propos du manche de l’Esee 5, en dehors de ses mensurations, il y a tout de même un truc qu’il faut noter. Son revêtement en micarta, un choix des plus judicieux, lui confère une adhérence optimale. Cette matière, qui résulte d’un mélange de textile, de papier et de résine, le tout confectionné sous haute pression, dispose de caractéristiques assez étonnantes : plus légère que du plastique, elle est imperméable et durable. Le parfait compromis pour éviter que le manche ne parte en lambeaux avant même que la lame ne soit usée. Il ne reste plus qu’à y ajouter une lame en full-tang s’avançant au-delà du bout du manche – et offrant ainsi une option brise-vitre – pour se dire que le tout a été sacrément bien pensé.

Autre aspect qu’il ne faut pas négliger : l’étui du couteau Esee 5. Si son matériau, le kydex, est moins élégant que du cuir tanné, il n’en est pas moins beaucoup plus résistant  aux variations météo. Notamment à l’humidité et la chaleur conduisant, parfois, le cuir à craqueler ou moisir. Par ailleurs, la gaine de l’Esee 5 a été conçue pour suivre au mieux les courbes du couteau afin d’optimiser son encombrement. C’est toujours ça de pris ! Petite précision tout de même : l’Esee 5 n’est pas toujours vendu avec sa gaine. Alors, si vous souhaitez absolument en être équipé, pensez à bien regarder les spécifications du vendeur.

Avec Esee, votre lame est garantie à vie

Esee Knives dispose d’une philosophie simple. Pour la firme, une lame doit être fiable. Résultat : leurs couteaux de survie, l’Esee 5 tout particulièrement, sont conçus pour résister à tous les mauvais coups. Ce qui veut dire aussi que si votre couteau a un défaut de conception, ce qui arrive parfois sur des objets produits en série, la marque s’engage à vous le changer. Sans vous poser la moindre question.  Simple, efficace, sans prise de tête. Une manière aussi de dire au futur acheteur, à celui qui hésite face à prix rondelet : avec une telle garantie, on vous prouve que vous payez de la qualité. 

Résumons concrètement ce que cela signifie : si vous avez un problème avec votre Esee 5, Esee Knives vous le change sans preuve d’achat. Et ce même si vous avez acheté votre lame lors d’une brocante, que c’est une lame de deuxième main. A noter toutefois qu’il y a aussi la rançon du succès. La marque est victime d’une palanquée de contrefaçons. Alors, attention à bien acheter votre couteau directement chez Esee Knives ou chez l’un de ses distributeurs !

La jungle amazonienne, un bon jardin pour l'Esee 5

Vous visualisez l’histoire de la coutellerie, pratique millénaire ? Vite fait, hein. Eh bien, l’Esee 5, dans cette chronologie, est un gamin. La firme qui le produit a été fondée en 1997… Mais, aux lames bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années : l’Esee 5 a été pensé par les salariés de Randall’s Adventure & Training, une école qui forme à la survie. Leur jardin, la jungle amazonienne, est l’un des environnements les plus hostiles de la planète. On peut donc dire, sans trop en faire, qu’il s’agit d’une lame pensée pour les conditions extrêmes.

Évidemment, les couteaux sont testés dans la durée : les membres de la société Esee effectuent plus de 100 jours sur le terrain chaque année communique l’entreprise. Par ailleurs, l’Esee 5 a été prototypé en collaboration avec les instructeurs de la formation militaire américaine SERE. SERE ? Vous ne voyez pas ce que c’est ? Un acronyme des plus basiques, tout un programme aussi : Survival, Evasion, Resistance, Escape… On vous laisse imaginer qu’il ne s’agit pas d’un stage pour les enfants de cœur.

Caractéristiques du couteau Esee 5

  • Poids : 435 g
  • Longueur de la lame : 132 mm
  • Longueur totale : 275 mm
  • Épaisseur de la lame : 6,5 mm
  • Longueur du manche : 140 mm
  • Hauteur de lame : 40 mm
  • Type d’acier : carbone 1095
  • Dureté de l’acier : 57 HRC
  • Matériau du manche : micarta

Avantages du couteau Esee 5

  • Une durabilité à toute épreuve
  • Une lame qui en impose avec ses 6,5 mm d’épaisseur
  • Des matériaux lui conférant une vraie cohérence d’ensemble
  • Un couteau adapté au tâches les plus ingrates
  • Une coupe rasoir

Inconvénients du couteau Esee 5

  • Un manche un peu trop massif pour les petites mains
  • Son poids peut fatiguer à la longue

L’Esee 5 en résumé

  • Qualité de la lame 95 % 95 %
  • Robustesse du couteau 100% 100%
  • Prise en main 85% 85%
  • Qualité des matériaux 95% 95%
  • Poids 80% 80%

L’avis de Lagertha sur le couteau Esee 5

Très polyvalent et puissant, l’Esee 5 à des atouts à faire valoir. Une palanquée même ! On peut, sans trop hésiter, dire qu’il s’agit du parfait couteau de survie tant sa solidité, avec une lame de 6,5 mm d’épaisseur, est remarquable : les tâches les plus ingrates le laissent serein. Quant aux matériaux, ils garantissent à ce couteau une vrai cohérence d’ensemble misant sur la durabilité. Un petit bémol tout de même : un peu lourd et avec un manche assez massif, le Model 5 d’Esee ne correspond pas forcément à la morphologie des petites mains. Si tel est votre cas, optez plutôt pour son frère l’Esee 6. Et puis, le prix peut en rebuter plus d’un. Alors, verdict ? Pour nous, ce sera un 9/10. Une excellente note mais qui pourra faire frémir les aficionados du Model 5. Faut-il ajouter le couteau parfait n’a jamais existé.