Les plantes comestibles

faciles à reconnaître

Les plantes sauvages comestibles sont un don du ciel. Faut-il encore savoir desquelles il s’agit et comment les reconnaître. Mais aussi comment les préparer. Pour vous aider à vous y retrouver, Lagertha vous propose toute une série de fiches techniques à ce sujet. Description, classification, particularités, lieu de cueillette, recettes possibles, vertus… Tout est passé en revue pour que les plantes sauvages comestibles n’aient, dorénavant, plus de secret pour vous.

Précautions à prendre avant de manger une plante sauvage :

  • Surtout, ne mangez jamais une plante dont vous n’êtes pas sûr à 100 % de la comestibilité. Si vous avez un doute sur son identification, laissez-là où elle est qu’elle continue de grandir tranquillement.
  • Si la sève de la plante est blanche, cela est souvent le signe d’une toxicité. À moins d’être certain de sa comestibilité, il vaut mieux ne pas la manger.
  • Un constat identique peut être dressé pour les plantes provoquant des irritations.
  • Certaines plantes peuvent présenter des parties comestibles et d’autres non. Consommez uniquement les parties connues comme étant comestibles.
  • Les plantes sont à l’image du sol dans lequel elles puisent leur nourriture. Conséquence : ne dégustez que celles poussant dans des zones saines et ne présentant aucune pollution apparente.
  • Certains végétaux ne peuvent être mangés que cuits (il présentent une toxicité lorsqu’ils sont mangés crus). Suivez donc rigoureusement les modes de consommation indiqués. Si vous avez un doute, ne forcez pas le destin.
  • Du côté des baies, la couleur est un indicateur précieux. Si elles sont jaunes ou blanches, c’est souvent mauvais signe.
  • Il est aussi essentiel d’apprendre à reconnaître les plantes toxiques que les plantes comestibles.

Crédit photo : CC Paul van de Velde