Applis téléphoniques : celles qu’il vous faut pour sauver votre peau

par | Jan 13, 2020 | Astuce, Survivalisme | 0 commentaires

Perdu, mal en point, sévèrement blessé… Il est des situations dans lesquelles on aimerait ne pas se retrouver. Mais autant s’y préparer. Et votre téléphone, bien configuré, peut devenir un allié de choix : alors voici les meilleures applications, selon Lagertha, pour le paramétrer en mode survie. 

J’espère qu’il vous reste un peu de batterie. Sans quoi, tout ce qui suit n’est que baratin. Eh oui, un papier sur les applis qui peuvent vous sortir de l’ornière, d’une mauvaise passe voire vous sauver la vie n’a de sens que si, le jour-j, votre téléphone dispose d’énergie. Obviously… Cela étant dit, pensez à vous munir d’une batterie externe ou d’un système de recharge autonome. Rien de mieux pour éviter une telle galère.

Tous les gestes qui sauvent en une seule application

La Croix Rouge, en matière de premier secours, n’a plus vraiment ses preuves à faire. Elle le prouve d’ailleurs avec une application à la fois gratuite, léchée et sacrément efficace (Androïd et IOS). Avec ce petit bijou, n’importe qui peut rapidement savoir quels sont les gestes à suivre pour venir en aide à quelqu’un qui a un besoin urgent. Intervenir en cas de malaise cardiaque, aider un enfant qui s’étouffe, mettre une victime en position latérale de sécurité (PLS)… Il y a tout ce qu’il faut pour se former aux gestes qui sauvent.

Si vous couplez cette application à Staying Alive (Androïd et IOS), un dispositif vous permettant de trouver le défibrillateur le plus proche de votre position, vous serez paré à toutes les éventualités. Sans compter que l’outil développé par la Croix Rouge propose aussi un volet pour se préparer aux catastrophes (inondations, tempêtes, tremblements de terre…) et pour apprendre à bien réagir en cas d’urgence.

In case emergency, ces applis vitales que tout le monde devrait avoir

Vous êtes inconscient, mal en point, incapable de vous exprimer ? Votre téléphone va pouvoir transmettre, sans être déverrouillé, toutes les informations capitale à votre survie : vos nom, prénom, groupe sanguin, vos allergies, vos traitements en cours, les médicaments qui vous sont prescrits ou toute autre information capitale. Ce tour de force est rendu possible grâce à l’appli ICE – en cas d’urgence, un chef-d’œuvre qui ne coûte pas un rond (à télécharger ici). A noter qu’elle permet aussi de prévenir un contact défini à l’avance.

L’idée de cette appli repose sur le fait qu’aujourd’hui, quoi que nous fassions, nous avons presque toujours notre smartphone avec nous. C’est donc le meilleur support pour conserver sa liste d’informations et de contacts à prévenir en cas d’urgence. Bien vu. 

A noter que la catégorie des applications dites ICE (in case emergency : en cas d’urgence) est en pleine expansion. On retrouve donc dans la même veine que la précédente ICE GeoAlert (Android ou IOS). Cette application, gratuite là encore, permet d’alerter ses proches en cas d’agression. Le principe ? De manière assez sommaire, il suffit d’appuyer sur un gros bouton rouge au milieu de l’écran. Immédiatement, vos proches, qui peuvent vous géolocaliser, seront alertés. 

Le bon numéro, au bon moment et sans se poser de question

Les numéros d’urgence, ça va, vous gérez ? Sûr ? Même celui des secours en mer ? Le Samu social, Enfance maltraitée, Alerte enlèvement ? Bon, j’arrête là la liste mais vous voyez l’idée. D’autant que ça se corse en passant les frontières. L’appli Numéros d’urgence (pourquoi donner un nom compliqué quand on peut faire simple) compile tout ce dont on peut avoir besoin dans 80 pays !

Le numéro est composé directement avec un simple clic depuis l’application. Et un guide pour chaque numéro vous permet de savoir s’il s’agit du bon par rapport au cas qui se présente à vous. A télécharger sans modération (Androïd).

D’autres applis existent mais intègre un bonus qui vaut le détour : l’envoi de votre géolocalisation aux secours. C’est le cas d’Urgences d’iVenus (pour IOS) ou encore de My15, notre coup de cœur (Androïd et IOS). Cette dernière permet également de transmettre votre dossier médical au Samu. Vous pouvez encore joindre une photo à l’appel pour donner plus de détails sur la pathologie au médecin.

Ces volontaires qui peuvent intervenir avant les secours

Le constat  : lors d’un arrêt cardiaque, les chances de survie ne sont que de 4% et elles diminuent de 10% par minute sans massage cardiaque. Vous l’aurez compris, c’est une vraie course contre le temps qui s’engage. Plus les délais de prise en charge sont réduits, plus les chances de survie sont importantes. Seul hic, les secours arrivent en moyenne au bout de 13 minutes… 

L’application Sauv life est peut-être la réponse à ce problème : en permettant à des citoyens volontaires d’aller aider une victime, elle change la donne. En attendant le Samu, une personne à proximité peut déjà intervenir pour effectuer les premiers gestes qui sauvent. A noter que les citoyens volontaires sont sollicités par le Samu lui-même via l’application (Android et IOS).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *